Qui nous sommes

Qui nous sommes

L’Union Internationale des Œnologues a été fondée à Milan (Italie) le 24 avril 1965 suite à l’approbation du Statut Social. Les associations fondatrices sont l’Argentine, le Chili, l’Espagne, la France, l’Italie et le Portugal. Gabriel Humeau est élu président et Antonio Carpené vice-président, tandis que le poste de secrétaire général est attribué à l’espagnol Louis Albalate.

La nécessité de contacts toujours croissants entre les catégories des différents pays, la conscience du rôle que l’œnologue devenait et l’importance que cette catégorie revêtait pour l’amélioration constante et le progrès du secteur, poussèrent, en 1962, notre collègue Gabriel Humeau, Président de l’Union française des œnologues, à examiner la possibilité de réunir à l’échelle mondiale, en un seul organisme, les associations des œnologues et des techniciens vitivinicoles en général. Cette hypothèse plut beaucoup à Antonio Carpenè, Président de l’Association italienne des œnologues, qui se déclara immédiatement disponible à collaborer à sa réalisation.
Le projet de constitution de l’Union internationale des Œnologues fut présenté et discuté lors de deux réunions qui eurent lieu à Narbonne (France) et à Madrid (Espagne) en 1964 en présence des délégués d’Argentine, du Chili, d’Espagne, des États-Unis, de France, d’Italie et du Portugal. C’est à cette occasion que furent élaborés l’acte constitutif et le programme opérationnel de la nouvelle organisation.

Ses objectifs sont de représenter au niveau international les Unions nationales des œnologues, d’assurer la défense à tous les niveaux de cette catégorie professionnelle, de s’opposer à l’utilisation abusive du titre d’œnologue, maintenir la cohésion, la solidarité et les contacts entre les différentes associations, organiser une formation uniforme de l’œnologue dans les différents pays, agir auprès des autorités nationales et internationales compétentes afin d’unifier les pratiques œnologiques et les méthodes officielles d’analyse et de faire en sorte que l’œnologue soit la figure centrale dans l’exécution et le contrôle de certaines pratiques œnologiques.

L’Union Internationale des Œnologues ne peut accepter comme membre qu’une seule Association nationale par pays à condition que celle-ci soit légalement constituée et qu’elle soit numériquement la plus représentative des œnologues qui exercent dans le pays.

L’activité et le fonctionnement de l’Union Internationale des Œnologues sont régis par le Statut Social et le Règlement Intérieur.

Organigramme

Co Présidents: Riccardo COTARELLA (Italie), Serge DUBOIS (France), Santiago JORDI (Espagne)
Secrétaire Général: Edmund Diesler (Allemagne)

Vice-Présidents: Pierre Luis Teissedre (France); Emilio Renato Defilippi (Italie)
Trésorier: Simone De Montmollin (Suisse)

Contrôleurs aux compte: Richard Bastien (Canada); Reinhard Eder (Autriche)

COMITÉ EXÉCUTIF

L’activité et le fonctionnement de l’Union Internationale des Œnologues sont régis par le Statut Social et le Règlement Interne qui prévoient, deux Co-Président, trois Vice-présidents, un Secrétaire Général et un Trésorier qui constituent le Comité exécutif. Ceux-ci sont élus par l’Assemblée générale des délégués, désignés par les différentes Associations nationales. Les dirigeants et les délégués occupent leurs fonctions pour une durée de trois ans.

Le premier Président de l’Union Internationale des Œnologues fut le français Gabriel Humeau et son premier Secrétaire Général fut l’espagnol Luis Albalate. La présidence de Humeau prit fin en 1973, après quatre mandats passés à amalgamer les différentes associations nationales et à présenter l’U.I.Œ. dans les différentes institutions internationales.
Son successeur, Jacques Puisais, présida aux destinées de l’organisme jusqu’en 1981, année où l’italien Ezio Rivella fut élu Président à Bordeaux (France) et confirmé par la suite à ce poste par trois fois. En 1989, à Salonique (Grèce), Rivella passe le relais au français Pierre Bedot qui s’éteint quelques mois plus tard des suites d’une grave maladie. Les deux années qui suivirent furent confiées à la gestion du premier vice-président, l’espagnol Ramon Viader. En 1993, à Barcelone, Dominique Foulon (France) fut élu président. En 1997, il laissa sa place à l’italien Pietro Pittaro qui occupera le poste trois ans avant d’être remplacé, en 1999, à Zurich (Suisse), par l’espagnol Vicente Sanchez Migallon. En 2002 Migallon laisse la place à G. Martelli. En 2008 Serge Dubois succède à Martelli. En 2014 élection de deux co présidents Riccardo Cotarella et Serge Dubois.
Parallèlement, pour la fonction de secrétaire général, Daville Hourmat succéda à Albalate avant de laisser son fauteuil, en 1970, à un autre français, Albert Roquet, qui en 1977 est remplacé par sa collègue Isabel Mijares (Espagne). En 1989, à Salonique, c’est au tour de Giuseppe Martelli (Italie) d’être élu à ce poste qui passera en 1999 à Mike Favre (Suisse). En 2002, les rênes furent confiées au français Serge Dubois. En 2008 le secrétariat général est dirigé par Juan Benitez (ES). En 2011 lui succède Daniel Dufaux (CH). En 2014 élection de Cyril Payon (FR).

En 2017, à Florence, l’Assemblée a voté à l’unanimité le renouvellement du Comex : les deux co-présidents, Riccardo Cotarella (Italie) et Serge Dubois (France), les deux vice-présidents Santiago Jordi (Espagne) et Lez Secchi Josè (Uruguay), le secrétaire Cyril Payon et le trésorier Daniel Dufaux (Suisse).
Les élections de 2021 ont apporté quelques changements au sein du Comex.
Aux deux présidents s’ajoute un troisième, Santiago Jordi (Espagne). Pierre Luis Teissedre (France) et Emilio Renato Defilippi (Italie) sont élus vice-présidents.
Pour le rôle de trésorier vient Simone De Montmollin (Suisse).

Riccardo Cotarella
Co-Président – ITALIA

Président de l’Association des œnologues et œnotechnicien-ne-s italiens depuis 2013, il est co-président de l’UIOE depuis 2017. Indépendant professionnel titulaire d’un cabinet de conseil, professeur universitaire à l’Université de Tuscia.

Serge Dubois
Co-Président – FRANCE

Co-Président de l’UIOE depuis 2017. Recteur des Œnologues de France. PDG de la société Terroirs du Sud et conseiller vinicole
Jordi Santiago
Co-Président – ESPAGNE
Co-présidente de l’UIOE depuis 2021. Vice-président de l’UIOE depuis 2015. Président de l’Union internationale d’œnologie pendant 11 ans.
Président de l’Association andalouse des vignerons pendant 3 ans. Agronome, œnologue et consultant international.
Producteur et ceo de Compañía de vinos Santiago Jordi s.l
Pierre Luis Teissedre
Vice-Président –  France
Pierre-Louis Teissedre est Vice-Président de l’Union des Œnologues de France depuis 2019, Vice-Président de l’UIŒ depuis 2021, Professeur et Directeur-Adjoint à l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin de l’Université de Bordeaux. Il est aussi Président de la commission Sécurité et Santé de l’OIV.
Emilio Renato Defilippi
Vice-Président – ITALIE
Au sommet de l’Association des œnologues et œnotechnicien-ne-s italiens depuis 1987, il est consultant vitivinicole et producteur de vins
Edmund Diesler
Secrétaire Général – ALLEMAGNE
Edmund Diesler est délégué à l’UIOE depuis 25 ans pour le BDO, l’association allemande des œnologues.
Il a été président de l’association allemande pendant 15 ans. Il a été trésorier du Comex de l’UIOE pendant 6 ans et en a été le vice-président pendant 3 périodes. Actuellement, il est secrétaire général.

Simone De Montmollin
Tresoriér – SUISSE
Trésorier UIOE et déléguée UIOE pour l’Union Suisse des Œnologues (USOE) depuis 2019. Ancienne présidente de l’USOE, Présidente du Conseil de fondation CHANGINS.

Documents

Statuts et Règlement sont les documents qui régissent la vie de l’Union internationale des oenologues

Statuts et Reglement UIOE 2022 – Français
Statuts et Reglement UIOE 2022 – English
Statuts et Reglement UIOE 2022 – Italian
Statuts et Reglement UIOE 2022 – Español
Statuts et Reglement UIOE 2022 – Deutsch